Jeune public
Dimanche 3 juillet
Corps

Trois spectacles pour bambins friands d'histoires, de contes et de musique.
À partager en famille pour fêter le début des grandes vacances.

11h | Plik ha Plok

Corps
plikhaplok
© H.Cohonner

Spectacle musical (dès 6 ans)
Morwenn Le Normand & Roland Conq

« Plik ! » son des clapotis, gouttelettes et jaillissements.
« Plok ! » récit musical éclaboussant de poésie et d'humour.
« Plik ha Plok », une balade musicale humide et merveilleuse au cœur de l'eau.

Une rivière n'a hélas pas la vie d'un long fleuve tranquille. De sa source à la mer, ses problématiques sont nombreuses. L'eau, notre bien commun, nous pousse à réfléchir sur la force de la nature et le respect qu'elle nous impose. L'eau, source véritable de vie sur terre, doit cohabiter avec l'homme qui se nourrit, se lave, boit. L'homme qui la souille, l'homme qui la nettoie...

Un spectacle musical multilingue (français/breton et autres langues) et manipulation d'objets

Chant et Manipulation Morwenn Le Normand | Guitare Roland Conq

Corps

15h ou 17h | Contes à la carte

Corps
contealacarte
© DR

Déambulations contées (dès 4 ans)
Noémie Truffaut

Tour de contes autour du monde

Dans les plaines venteuses de Mongolie ou en désert berbère, à l'autre bout du Monde ou dans le Pas-de-Calais... Contes à la carte est un voyage sans bouger de son siège !


La conteuse vous emmène, selon vos envies, dans des confins exotiques à la rencontre de personnages étranges certes, mais qui dans le fond nous ressemblent beaucoup…

Conteuse Noémie Truffaut

16h | Les temps qui courent

Corps

Contes & Musique (dès 4 ans)

LES TEMPS QUI COURENT 2 © DR.JPG
© DR

Cie Liratouva

Il et elle sont petits. Trop petits. Mais petits par rapport à qui ?

Par les temps qui courent, il faut être grand.

Faute de quoi fiche le camp.


Par les temps qui courent, ni elle ni lui ne courent. Ou très peu.

Courir, ça ne leur va pas. Non, vraiment. 

Il et elle font le choix du pas lent.

Par les temps qui courent, l’allure de la promenade est subversive.

Tout comme parler haut et fort quand on est ni haut ni fort.

C’est vrai, c’est contrariant. Surtout pour les grands.

D’autant qu’en moins de temps qu’il ne faut pour courir,
 ces « pas bien hauts » vous décornent un bœuf,
 vous défrisent un lion et vous dérident un éléphant !

Chants Julie Bellule
 | Violon Aude Speller | Flûte traversière Gurvan Blouin | Accordéon François Poulain

Corps